lundi 11 janvier 2016

Base melt and pour maison


Ca fait un petit moment que j'ai envie de faire ma propre base melt and pour. Dans un premier temps pour pouvoir faire des petits éléments de décors ou des savons sur mesures à la minutes pour des cadeaux par exemple. Mais aussi à long terme pour pouvoir en faire profitez d'autres personnes qui ne souhaitent pas manipuler la soude caustique.

J'avais envie de me passer de l'alcool car il rend le savon nettement moins doux et plus desséchant en théorie. J'ai donc fait une première tentative avec une recette trouvée sur internet indiquant de mettre après cuisson de la pâte à savon la poids des huiles en glycérine végétale. J'ai obtenu un savon très mou et qui suinte la glycérine. Inutilisable sous cette forme. Je l'ai donc dilué et j'en ai fait des gel douches.



Recette melt and pour I (échec!):
  •  33% huile de coprah
  • 33% huile de pépin de raisin
  • 23% huile de ricin
  • 11% beurre de cacao
  • Soude pour un surgraissage à 3%
  • Eau: 2x le poids de la soude
  • Glycérine pour la dilution après cuisson de la pâte à savon: 75% du poids des huiles

Pour ma deuxième tentative je voulais m'inspirer de la composition des savon melt and pour d'Aroma-zone qui contiennent:
  • Huile de coco BIO
  • Huile de palme BIO
  • Glycérine végétale
  • Eau purifiée
  • Hydroxyde de sodium  (= soude, agent de saponification, n'est plus présent dans le produit fini puisqu'il a réagi avec les huiles végétales pour former le savon)
  • Sorbitol (sucre aux propriétés hydratantes)
  • Oléate de sorbitan (émulsifiant d'origine végétale)
  • Protéines d'avoine (agent adoucissant et hydratant pour la peau) 
J'ai voulu faire mon émulsifiant moi même en me basant sur des recettes trouvées sur d'autres blog. Je ne sais pas si ça a marché. J'ai essayé de faire une crème avec mon émulsifiant maison mais l'émulsion n'a pas tenu...

Enfin au final j'ai testé la recette melt and pour II suivante:
  • 10% acide stéarique (recommandé dans toutes les recettes de base..)
  • 20% beurre de cacao
  • 30% huile de coprah
  • 40% huile de pépin de raisin
  • Soude pour un surgraissage à 3%
  • Eau: 2x poids de la soude
Après cuisson de la pâte à savon:
  • glycérine 15% du poids des huiles
  • Sorbitol (poudre) 30% du poids des huiles
  • Eau pour dissoudre le sorbitol: 15% du poids des huiles
  • Emulsifiant maison 14% du poids des huiles
  • Lactate de sodium 2% du poids des huiles
  • Sucre 20% du poids des huiles
  • 1/2 cc de sel (pour 200g d'huiles)
  • Eau pour sel et sucre: 40% du poids des huiles
Et finalement comme cela ne se dissolvait pas...:
  •  Alcool à 94%: 25% du poids des huiles
Eh oui j'ai dû me résigner à mettre un peu d'alcool. Mais au final je ne trouve pas mon savon desséchant et il ne sent pas l'alcool. Cela a par contre aidé à dissoudre le savon et à obtenir une pâte plus ou moins homogène. Il y a juste cette espèce de pellicule qui se forme tout le temps à la surface quand on arrête de mélanger. Et au final cette couche blanche et mousseuse que j'ai enlevée facilement une fois le savon durci.


Cette fois le savon est bien dur, ne colle pas et ne suite pas. Il est aussi assez transparent mais cela n'était pas important pour moi. On dirait un peu du plastique mais il mousse bien et laisse les mains douces. Grâce au lactate de sodium il ne devient pas gluant dans le porte savon. Comme il absorbe l'eau il a tendance à grandir au lieu de diminuer à l'usage. Ce qui est plutôt rare pour un savon!


Je vous parlerai de la refonte dans un prochain post, mais disons que je suis assez contente du résultat! 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire